Albania

Poster un message

En réponse à :

Le Pont : la création

Le Colombier - 20 rue Marie-Anne Colombier, 93170 Bagnolet.
vendredi 2 mars 2018 par en, E. Noygues

 

Assistante à la mise en scène Santana Susnja Collaboration en dramaturgie Jean-Baptiste Evette Travail corporel Cinzia Menga // Lumières Flore Marvaud Création sonores Liburn Jupolli // Costume Vjollca Bega // Administration Carine Ekon

On trouve dans cette création de Simon Pitaqaj, librement adaptée de l’oeuvre de l’écrivain Albanais, Ismail Kadaré intitulé « le pont aux trois arches » 3 personnages puissants qui tissent ensemble un mythe conciliant l’historique, le légendaire et l’universel. C’est en effet, d’abord l’histoire d’un pont, qui doit être construit au-dessus de la capricieuse rivière Ouyane et dont le mystérieux sabotage répétitif plonge le village dans l’incompréhension, la crainte et la fascination. C’est aussi l’histoire des hommes, obsédés par le monde des morts duquel ils tentent symboliquement de se rapprocher. C’est surtout un conte incroyablement moderne où les intérêts guerriers et économiques viennent souiller la noblesse des valeurs véhiculées par les légendes balkaniques.

Quelques retours journalistiques de lectures du Pont sans la présence de Cinzia Menga au plateau :

"Grâce à la rencontre avec Simon Pitaqaj, j’ai retrouvé Redjep. Ce soir-là je me suis réjoui de découvrir un acteur changé, autre, mais tout aussi impressionnant, comme un trésor son talent s’est modifié mais nullement affaibli. Redjep lit comme un « aède » des Balkans, comme un survivant actuel des temps anciens."

Georges Banu

"Ce pont, facilitant à terme les invasions ultérieures, signifie symboliquement un passage entre le monde des vivants et celui des morts. Deux acteurs s’affrontent d’un bout du pont à l’autre, deux belles figures de la scène. Une lecture entêtante dont les images poétiques gagnent l’attention et les cœurs."

Véronique Hotte

"Lire, lire et transmettre de façon envoûtante l’histoire de ce pont ; c’est le pari du metteur en scène relevé avec brio par ces deux acteurs Redjep Mitrovitsa et Arben Bajraktaraj. Un corps lumineux et un corps sombre, tous deux traités avec la même austérité, et parfois le son d’une cloche, un gong qui vient déchirer le tissu de l’histoire, et nous voilà ailleurs."

Marion Guilloux

Une production de la Compagnie Liria. En co-production avec Théâtre de Corbeil Essonne, la Villa Mais d’Ici (Aubervilliers). En collaboration avec Le Théâtre le Colombier, Bagnolet.

Avec le soutien du Conseil départemental de l’Essonne, Conseil Régional île-de-France, Spedidam, l’ambassade du Kosovo, TAG-Amin Théâtre, la Maison des Métallos et les Laboratoires d’Aubervilliers.

INFORMATIONS

Théâtre Le Colombier

20, rue Marie-Anne Colombier 93170 Bagnolet

Renseignement / Réservations 01 43 60 72 81

reservation@lecolombierlangaja.com



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 1134493

Suivre la vie du site fr    ?

Tous droits réservés © 1997-2019 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce