Albania

Albania : rencontre avec Helena KADARE

vendredi 25 mai 2012 par ALBANIA , en , E. Noygues

 

L’association Albania a organisé, jeudi 24 mai 2012, une rencontre avec Helena Kadaré, auteure du livre : Le Temps qui manque (Fayard) consacré au destin du couple qu’elle forme avec l’écrivain Ismail Kadaré.

Composé des mémoires d’Helena Kadaré, auteure et traductrice, cet ouvrage est riche en détails à propos du quotidien de l’écrivain sous la dictature et du processus de création.

Helena Kadaré nous livre son admiration pour son mari, Ismaïl Kadaré, le plus célèbre des écrivains albanais contemporains incontestablement extrêmement doué et qui a eu l’immense mérite de faire connaître son pays, alors complètement isolé sous la tyrannie communiste d’Enver Hoxha, en France et de par le monde.

Le Temps qui manque est à la fois un récit autobiographique, qui offre un aperçu séduisant du milieu artistique albanais, et un outil précieux pour la critique littéraire comme pour le grand public admirateur de l’œuvre d’Ismail Kadaré. Souvenirs, photos et lettres, patiemment rassemblés durant quinze ans, retracent le parcours souvent périlleux de ce couple illustre.

Helena Kadaré décrit avec force détails l’œuvre de son mari, ses aventures amoureuses, leur vie commune en Albanie sous la terrible pression du régime, leurs nombreux voyages en "Occident", rareté à l’époque, et avec force détails leur vie à Paris et en Europe de l’Ouest après leur exil et la fin du régime communiste.

 

L’avis de l’éditeur...

Ecrivain elle-même, épouse d’Ismail Kadaré, Helena dévoile ici le destin d’un couple exceptionnel. Dans ce récit truffé d’événements qui sortent de l’ordinaire d’une vie à deux, surgit l’actualité du demi-siècle qui a vu l’apogée, puis l’agonie et la fin des régimes communistes à l’est de l’Europe.

Dans la ronde des amitiés, des rencontres, des confidences partagées, ce couple trouve l’énergie et le courage de surmonter l’angoisse que fait peser la dictature sur les habitants du pays le plus verrouillé et le plus mystérieux d’Europe.

Au-delà des très riches anecdotes, et d’un humour que seul confère l’expérience de la tragédie, ces mémoires témoignent de première main sur le complexe « travail de laboratoire » qui voit s’élaborer l’oeuvre d’Ismail Kadaré, comme sur les stratégies employées pour déjouer la censure ou mettre à l’abri, en France, les textes les plus dangereux. Tout cet aspect se trouve enrichi par de très nombreux inédits.

Cette « spéléologie » dans les sous-sols de la création littéraire explique à merveille ce qui s’est épanoui en surface : les quelque vingt mille pages de l’oeuvre publiée. Tour à tour insolite, audacieuse, d’une rare franchise, pleine de légèreté et d’émotion, cette ample chronique se lit comme un roman d’aventures et de passions - celles que suscite et inspire l’amour de l’art et de la liberté.

 

Pour Jean-Paul Champseix* ... les Mémoires d’Helena Kadaré présentent un triple intérêt.

Elles décrivent, par le menu, les difficultés politiques et littéraires incessantes qu’a dû affronter son mari, Ismaïl Kadaré, écrivain national mais non officiel. Elles narrent le quotidien de la dictature albanaise, avec ses alternances épuisantes de minces détentes et de crispations folles.

Elles constituent également la chronique sensible d’une longue vie de couple. Helena Kadaré n’est pas seulement l’épouse d’Ismaïl, elle est également écrivain et intellectuelle.

Elle ne fait pas une oeuvre hagiographique mais décrit, avec beaucoup d’honnêteté et de lucidité, deux vies, intrinsèquement liées, dans un des pays qui fut l’un des plus déments de la planète...

Lire la suite dans : La Quinzaine littéraire n°1029, du 1er au 15 janvier 2011 : Pour le meilleur et pour la littérature, un article de Jean-Paul Champseix http://laquinzaine.wordpress.com/20...

De nombreux articles sur Kadaré et Kongoli sont accessible dans les archives de La Quinzaine qui s’est toujours intéressée à la littérature albanaise.

* Jean-Paul Champseix est professeur agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres. Il est titulaire d’une habilitation à diriger des recherches en littérature comparée.

 

Pour Kolë Gjeloshaj* ... l’œuvre de Kadaré est abordée dans tous ses aspects.

La biographie que nous propose Helena Kadaré, écrivain et épouse de l’écrivain Ismail Kadaré, nous renvoie à la fois à la relation entre deux personnes dans un couple et à leurs histoires, au travail de création d’I. Kadaré et à l’histoire de l’Albanie et des Albanais.

Nous en apprenons plus sur les histoires des deux familles, Gushi d’une part, nom de jeune fille d’Helena, et des Kadaré de Gjirokaster. C’est l’histoire d’un couple d’écrivains formé il y a près de 50 ans, qui se sont rencontrés suite à un échange épistolaire initié par Helena.

A travers cet ouvrage, cet un voyage qui nous est offert à la fois dans le processus de création littéraire de l’un des écrivains importants du XXème S, dans la petite et grande histoire de l’Albanie communiste et dans la période de transition vers la démocratie.

Il s’agit aussi d’un regard porté sur la société culturelle française des années 1970 jusqu’à nous jours. Cette relation à la France qui reste essentielle dans la vie des Kadaré, dès premières publications en langue française à l’installation du couple à Paris au début des années 1990...

Lire la suite dans : Confluences Méditerranée, n° 76, Hiver 2010-211 : Le temps qui manque, un article de Kolë Gjeloshaj http://www.cairn.info/resume.php?ID...

* Kolë Gjeloshaj est l’auteur de nombreux articles liés aux sciences humaines et sociales. Dans le domaine culturel, il contribue à plusieurs publications de la communauté albanaise en Belgique et anime la section culturelle de l’émission "Jehone e shqipës" sur une radio belge.

 

Les références de l’ouvrage...

Le temps qui manque

Helena Kadaré

Date de Parution : 27/10/2010

Collection : Littérature étrangère

Prix public TTC : 29,50 €

Code ISBN / EAN : 9782213638300 / hachette : 3540762

Format (153 x 235)

Nombre de pages : 782

 

Article réalisé à partir de plusieurs sources sur Internet : remerciements à Fayard et à La Quinzaine en particulier de la part d’E.N.

Lire également sur ce site :
- "Le rôle et le statut de la ville dans l’oeuvre d’Ismail Kadaré" par Jean-Paul Champseix
- Paris : colloque "Lectures d’Ismail Kadaré" organisé en mai 2008

Les photos de la soirée...


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 997572

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site QUI SOMMES NOUS ?  Suivre la vie du site Rencontres d’Albania  Suivre la vie du site 2012   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce