Albania

Albania : rencontre avec Iljir SEMILOSKI pour un "Voyage au Mont Tomor", le 24 octobre

Prishtina - Tirana - Paris

vendredi 10 octobre 2014 par ALBANIA , en , Evelyne Noygues

Après avoir présenté son film en mai au Festival international du film de Prishtina puis en septembre à Tirana, lors de la visite du Pape François, le comédien et réalisateur était l’invité de l’association "Albania" à Paris.

Voyage au Mont Tomor est le premier film d’Iljir Selimoski, parti sur les traces d’un grand-père qu’il n’a jamais connu. Guidé par l’histoire de son aïeul, membre de la confrérie des Bektachi, il va parcourir le Kosovo, la Macédoine et l’Albanie où je l’ai rencontré sur le Mont Tomor en 2007. Le film d’Iljir Selimoski s’apparente à une profession de foi dans laquelle l’auteur rend hommage à son grand père et à son père.

Une démarche personnelle doublée d’une quête mêlant culture et religion

Fils d’ouvrier, Iljr Selimoski a trouvé la piste des arts comme avenir possible. Très vite, l’amour de ce qui transforme le réel en rêve va devenir un moteur puissant dans sa vie. Le théâtre, mais pas que, son métier : artiste.

Élève du Cours Florent et du Conservatoire National d’Art Dramatique, Iljir Selimoski joue au théâtre Bernard-Marie Koltès, Oscar Wilde, Molière ou Racine, se confrontant à toutes les époques et tous les styles. Au cinéma, il retrouve souvent les rôles de personnages rugueux au grand cœur.

Proche de ses origines tournées vers l’Est, Iljir Selimoski participe aux aventures iconoclastes de la bande de Tony Gatlif. Il décide d’écrire et réaliser Voyage au Mont Tomor pour explorer plus en profondeur ses racines et raconter à un monde qui en a bien besoin une des expressions tolérantes et humanistes de l’islam dans les Balkans : le Bektachisme.

Un Islam, pratiqué en plein cœur de l’Europe, qui prône la tolérance et la paix, pratique le culte de la nature tout en se passionnant pour la civilisation moderne, et qui ne s’offusque pas quand on boit du vin, ou quand on met l’homme et la femme sur un pied d’égalité.

 

Quelques mots sur le Bektachisme

Le bektachisme est un ordre religieux issu de la mouvance soufi de l’islam. Au XIIIe siècle, Haji Bektash Veli, saint homme et mystique philosophe de l’Alévisme, est le fondateur éponyme de la confrérie des Bektachis qui joua un rôle primordial dans l’islamisation de l’Anatolie et des Balkans.

Selon l’UNESCO, l’islam Alevi Bektachi, avec les apports de Haji Bektash Veli, fait preuve d’une modernité précoce : avec les mots du XIIIe siècle, Haji Bektash Veli véhicule des idées qui 8 siècles plus tard coïncident avec la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948).

 

Voyage au Mont Tomor : les arts comme compagnons…

Ce film propose un regard de troubadour sur une certaine réalité. En aucun cas celui d’un scientifique. Un regard qui interroge un thème complexe entouré de débats passionnés qui ont imprégné la construction même du dispositif narratif. Loin des clichés ou de la caricature, il témoigne que la transmission de cette philosophie tolérante permet de mieux comprendre le passé pour construire des lendemains apaisés.

Ce film a comme particularité de mêler les arts. Un peintre, un musicien et une auteure ont été sollicités pour permettre un croisement de regard qui ouvre la réflexion le plus largement possible. J’ai souhaité signifier le voyage intérieur en le symbolisant par la musique, la peinture et le texte.

Les tableaux qui ponctuent ce voyage : le réalisateur raconte ...

"Omer Kaleshi est un artiste né dans le village voisin de celui de ma famille en Macédoine. Exilé depuis 50 ans à paris, il a consacré sa vie à peindre exclusivement des bergers et des derviches. J’ai été séduit par la proximité du thème traité dans l’œuvre de Kaleshi."

Ces tableaux répondent aussi parfaitement à son envie d’aller chercher les anciennes générations qu’il n’a pas connues en leur donnant une forme de réalité. Les couleurs franches et les lignes épurées ont été aussi des arguments plus personnels et purement artistiques dans son choix.

La musique comme un lien...

Tarik Chaouach, musicien franco-algérien, dont toute la famille est berger, a créé une musique comme une mosaïque qui emprunte à différents pays et cultures avec l’univers soufi comme arrière plan. Elle créée une atmosphère chargée de nomadisme en créant un fil rouge dans le film.

Une voix off à deux voix…

Une auteure de théâtre a accompagné Iljir dans sa démarche, comme pour donner une place à cet art qui l’accompagne depuis longtemps. Le fantôme du grand-père prend la parole pour ponctuer ce voyage. Cette incarnation le fait devenir témoin en même temps qu’acteur de ce film.

Parallèlement, Iljir prend aussi directement la parole pour clarifier mon cheminement. Ces paroles accordent le recul et obligent la poésie à côtoyer le réel. Nous allons avec lui atteindre le mont Tomor, ce lieu sacré où la confrérie soufie des Bektachis se réunit depuis le XIIIe siècle pour accomplir un étrange syncrétisme entre islam et chamanisme, ouvert et tourné vers le monde.

Le film : Voyage au Mont Tomor

52’ - 2013 - France

couleur - 16:9 - Stéréo - albanais / français

format de tournage : DV

formats de projection : Blu-Ray / Fichier HD

premier film

LOVE STREAMS AGNÈS B. PRODUCTIONS PRÉSENTE VOYAGE AU MONT TOMOR

UN FILM D’ILJIR SELIMOSKI IMAGE TEONA MITEVSKA EMIN NASUFI ABDI SADIKU

MUSIQUE ORIGINALE TARIK CHAOUACH MONTAGE ISABELLE RATHERY

SON OLIVIER SAMOUILLAN ABDI SADIKU RÉALISÉ PAR ILJIR SELIMOSKI

PRODUIT PAR AGNÈS B. & CHRISTOPHE AUDEGUIS CO-PRODUCTEUR ILJIR SELIMOSKI

Contact :

Love Streams agnès b. Productions

lovestreams@agnesb.fr

01 53 38 43 45


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 995816

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site QUI SOMMES NOUS ?  Suivre la vie du site Rencontres d’Albania  Suivre la vie du site 2014   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce