Albania

Albanie-France : match historique pour les "Rouges et Noirs"

par Jasha Menzelxhiu

lundi 15 juin 2015 par en

Les Rouges et Noirs ont marqué de leur empreinte l’histoire du football albanais avec une victoire surprise contre l’Equipe de France, l’une des meilleures équipes au monde au cours du match amical à Elbasan, le 13 juin 2015. Au cours des derniers matchs pleins de spectacles mais avant tout, d’amitié et d’enthousiasme, l’Albanie a à plusieurs reprises donné du fil à retordre aux Bleus. A l’aller, l’Albanie était parvenue à égaliser contre les Bleus sur leur propre terrain.

Au delà des portraits de Lorik Cana et d’Edvin Murati, deux joueurs importants du football albanais des années 2000-2015, le football albanais doit faire face à de nombreux défis.

Le capitaine de la sélection nationale albanaise Lorik Cana

Ces dernières années, les échanges franco-albanais en matière de football se sont beaucoup développés. En effet, ce match avait une consonance particulière pour le capitaine de la sélection nationale albanaise Lorik Cana. Quittant le Kosovo en guerre dans un premier temps pour la Suisse pendant quelques années, ce dernier est arrivé en France au cours des années 2000, accueilli par le PSG. Au début méconnu aux yeux de tous, et même des commentateurs qui avaient tendance à maladroitement prononcer son nom, Lorik Cana deviendra un milieu défensif incontournable pour le PSG.

Le 13 juin 2015, véritable rempart humain, ce dernier ne se distinguait pas seulement par son talent, mais également pour son caractère et sa ténacité, ne lâchant jamais rien.

Particulièrement apprécié par les médias sportifs français, j’ai moi-même eu le plaisir de faire sa connaissance il y a de cela quelques années, à la veille du match Albanie-France. Cette rencontre confirma l’impression que j’avais de lui : je fis la connaissance d’un garçon simple, agréable, amical avec tout le monde et plein d’humour.

Lorsqu’il était à l’OM, il ne réunissait pas seulement tout un stade entier au vélodrome, mais aussi des albanais de France devant leur poste de télévision, comme mon père et moi-même tous les dimanche soirs avant d’entamer une semaine de cours au lycée.

Suite à son passage au PSG, Lorik Cana fut transféré par la suite à l’Olympique de Marseille, dont il ne cessa jamais de clamer son amour, non seulement pour cette équipe mais pour le football français, qui lui offrit une chance de réaliser son rêve. Ses qualités humaines et son charisme ne passant pas inaperçu, il devint vite capitaine de l’équipe et fut surnommé par les supporters et les médias français « le guerrier ».

Particulièrement attaché à la France, il demande la nationalité française qu’il obtint et s’investit énormément dans les projets visant au développement de l’Albanie et du Kosovo, avec des fondations telles que « Les enfants d’Albanie », en utilisant les médias sportifs français pour en faire la promotion. Parallèlement à sa carrière de footballeur international, ce dernier poursuit également des études par correspondance d’histoire à l’Université de Tirana.

Edvin Murati : un exemple pour les jeunes joueurs

L’autre footballeur albanais incontournable ayant également évolué en France est Edvin Murati. Lorsqu’il arriva en France, ce n’était qu’un jeune joueur de 14 ans, en situation irrégulière mais plein d’assurance et de volonté. Sa soif de réussir et de fuir la misère destructrice de l’Albanie de l’époque et de mettre les siens à l’abri en ont fait un joueur ayant lui aussi marqué une époque du Paris Saint-Germain.

Maintenant à la retraite sur les terrains, mais encore plus actif et habile que jamais dans sa profession au sein de l’Ambassade d’Albanie à Paris, il n’en reste pas moins une légende pour le football et le sport albanais. Edvin est chargé d’attirer les entreprises françaises en Albanie, se servant de ses talents en communication, de sa vivacité et de son intelligence à sa manière : on pourrait dire qu’Edvin continue de jouer des matchs à sa façon.

Il ne porte plus de maillots mais continue à sa manière de représenter les couleurs albanaises. Le 13 juin 2013, les Rouges et Noirs ont démontré que le talent n’est rien sans la volonté et la rage de vaincre. Quoi qu’il en soit, il semble et à titre personnel je l’espère, qu’une amitié sportive franco-albanaise radieuse se présente à l’horizon.

Les défis du football albanais

Toutefois, le football albanais doit faire face à de nombreux défis : la corruption dans le domaine sportif, le manque d’infrastructures, les problèmes de nationalités entre les footballeurs albanais d’Albanie et les albanais du Kosovo, qui sont par ailleurs très talentueux. Beaucoup d’espoirs albanais préfèrent renoncer à s’engager dans une carrière internationale pour leur pays d’origine et optent pour leurs pays d’accueil : parmi eux, Xherdan Shaqiri, Valon Behrami, ou encore le jeune joueur de Manchester United Adnan Januzaj.

Il n’en est pas moins que le 13 juin 2015, la sélection nationale a montré que les obstacles peuvent être surmontés, que les pronostics ne doivent pas être pris pour des prédictions et une prochaine qualification pour une compétition européenne et internationale est possible, à condition de jouer avec toujours autant d’audace, de volonté et d’énergie. Pour ce qui des prochains matches entre les Rouges et Noirs et les Bleus, ils promettent d’être plein de spectacles mais avant tout, d’amitié et d’enthousiasme.

Au cours de mon expérience professionnelle au sein de l’Ambassade d’Albanie à Paris, je fis la connaissance d’Edvin, à qui je dédierai volontiers cet article au même titre qu’à Lorik.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 997952

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTUALITE...  Suivre la vie du site "Coup de coeur"   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce