Albania

Bruxelles : HUMAN BEAUTY - PERFORMANCE - THEATRE, le 15 octobre

Au programme de la Quinzaine de la Solidarité internationale de la Ville de Bruxelles

vendredi 26 septembre 2014 par en , E. Noygues

Dans une Europe en mutation, de nouveaux murs sont érigés pour affronter de vieilles peurs : les migrants. Le migrant n’est ni d’Orient ni d’Occident, ni du Nord ni du Sud, il vient de partout et perturbe l’ordre du monde. Rêvant d’impossibles droits, il prend le risque de sombrer en Méditerranée ou périr à nos frontières.

La performance « Human Beauty » propose une représentation, le 15 octobre, qui sera suivie d’une rencontre-débat avec Safet Kryemadhi (co-auteur) et l’équipe de création dont Zenel Laci (metteur en scène) et Jehon Gorani (comédien).

Interview de Zenel Laci

E.N. : "Zenel Laci, parlez-nous de votre projet. Que verrons les spectateurs sur la scène de la Bellone, le 15 octobre ?

Z.L. : « Human Beauty » est composé de différents matériaux dramaturgiques conçus pour une performance scénique. La scène représente un paysage cathodique semblable à un rêve. Dans cet espace nos regards rencontrent un écran vidéo et une TV devant lesquels se démènent un être humain et une poule.

Je soumets au regard des spectateurs ce produit télévisuel moderne, issu de la globalisation et des fractures géopolitiques de la planète : le clandestin, le sans-papiers, le demandeur d’asile…

On le nomme comme on veut puisqu’il n’a pas de nom. Il vient d’ailleurs, des périphéries du monde. Il surgit d’une liste statistique, comme un nombre aberrant.

Cet homme poursuit un rêve pour lequel il est prêt à se sacrifier. Seul, face à nous, il affronte nos jugements et nos peurs. Sa présence nous renvoie l’image de notre imparfaite et fragile humanité."

Zenel Laci

Formé en scénographie à l’Institut Saint-Luc et au dessin à l’Académie des Beaux-Arts d’Etterbeek, Zenel Laci poursuit sa formation au Centre d’Etudes théâtrales de l’Université de Louvain-la-Neuve. Il fonde le Théâtre du Non-Lieu en 2002 qui devient la compagnie Fritland-Théâtre en 2010.

Attiré par les formes d’écritures contemporaines et les esthétiques nouvelles, il écrit plusieurs pièces, dont « Valencia, Princesse du Monde » (2004), projet issu d’une résidence d’écriture en France, traduite en portugais et monté au Portugal. Il signe plusieurs scénographies, réalise des performances, cosigne des documentaires et des scénarios.

Il a notamment mis en scène « Le plus beau pays du monde » (2002), d’après l’œuvre de F.X. Kroetz, « Journal d’une femme du Kosovo » (2010), adapté de la chronique d’une militante albanaise des droits de l’homme, « Human Beauty » (2014), et « Vivre », en cours de création. Il dirige par ailleurs des ateliers de théâtre pour les jeunes.

Safet Kryemadhi

Licencié en Sciences politiques de l’Université libre de Bruxelles, Safet Kryemadhi a été libraire, correcteur pour les éditions Complexe, assistant parlementaire, professeur à la Haute école libre Ilya Prigogine de Bruxelles. Il publie régulièrement dans la presse belge et française des textes culturels ou géopolitiques. Il a publié « Balades littéraires en Albanie » aux éditions Ovadia (2013) et « Le voyage en Albanie », une anthologie dont la sortie est prévue à l’automne 2014.

Jehon Gorani

Acteur, issu de l’Académie des Beaux-Arts de Prishtina au Kosovo, Jehon Gorani entame une carrière théâtrale, télévisuelle et cinématographique sous la direction de metteurs en scène et de réalisateurs réputés. Il a notamment interprété « Othello » de Shakespeare et « Tartuffe » de Molière, et joué dans « Les chaises » d’Ionesco et « Oncle Vania » de Tchekhov.

A cause de la guerre au Kosovo, il quitte son pays et s’installe en Belgique néerlandophone en 1999. Il poursuit sa carrière artistique au théâtre, au cinéma et à la télévision. On le verra notamment dans les séries TV néerlandophones produites par Vermist et Zone Stad (2006-2014), au théâtre dans « Le Marchand de Venise (2012) et au cinéma dans « Dossier K » (2009 ) de Jan Verheyen. Aujourd’hui, Jehon Gorani vit à Bruxelles. Il vient de tourner dans le film français d’Eric Barbier « Le Dernier Diamant » (2014) au côté d’Yvan Attal et de Bérénice Béjo.

Arber Aliaj

Jeune artiste vivant à Bruxelles, Arber Aliaj a étudié à l’Académie de Théâtre (Anvers) et à l’école de cinéma Narafi (Bruxelles). Il fait actuellement un master en réalisation au Sint-Lucas Institut de Bruxelles. Il est l’auteur d’un court-métrage, « 1Taxi2 » projeté dans plusieurs festivals en Belgique et à l’étranger, Louvain (IKL), Leiden, aux Pays-Bas (LIFF), et Leben, en Allemagne (FLF). Il prépare un nouveau court-métrage : « Love killed my virginity. »

La distribution

- Mise en scène & écriture : Zenel Laci
- Co-écriture : Safet Kryemadhi
- Interprétation : Jehon Gorani
- Voix off : Anila Dervishi
- Vidéo : Arber Aliaj
- Son & lumière : Zenel Laci
- Décor : Skender Hyseni
- Production : Gabrielle Dailly

Une création de la compagnie FRITLAND-THEATRE avec le soutien de la Ville de Bruxelles, du Centre culturel de Schaerbeek et de Konitza asbl.

En collaboration avec la Bellone - Maison du spectacle.

La Bellone - 46, rue de Flandres - 1000 Bruxelles

Entrée libre - Réservation : 02 513 33 33 - accueil@bellone.be - www.bellone.be

Durée : 1H15

Article réalisé avec l’aimable concours de Fran Kukaj.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 996286

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TOUT AZIMUT...  Suivre la vie du site Rencontres   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce