Albania

Exposition "Expression" de Simon SHIROKA, du 10 au 30 novembre

Mairie du 4ème - Salle Jean Mouly - 2 Place Baudoyer 75004 Paris

vendredi 17 novembre 2017 par Evelyne Noygues , en

Du 10 au 30 novembre 2017 et du du lundi au samedi - 11h > 17h, la Mairie du 4ème et l’Ambassade du Kosovo organisent l’exposition « Expression » de l’artiste kosovar Simon Shiroka, dans le cadre de « Parenthèse Kosovare ».

Le 15 novembre 2017 à 19h, la projection du film « Home » de Daniel Mulloy – sera suivi par un concert de « Shpat Deda Band » à la fois folk, pop, rock et jazz.

Simon Shiroka : ‘Imprimer et Rejoindre’

Simon Shiroka est né le 20 mars 1927 à Prizren, une ville qui abrite le trésor ancien et flamboyant des artisans ainsi que la tradition de l’artisanat des métaux nobles.

Il a perfectionné son artisanat aux côtés des plus célèbres artisans de bijouteries en filigrane de Prizren. De retour après ses études à Prishtina, il commence alors une forme très riche d’arts appliqués.

Ce qui caractérise son œuvre artistique, en plus des totems, du folklore, du mysticisme et des ornements du cœur de ces terres et de la nation, c’est l’âme unique de l’artiste qui brûle éternellement d’une passion démesurée et d’un amour inconditionnel pour l’art.

Son attrait pour l’utilisation de l’argent et d’autres matériaux nobles dans la peinture artistique et la sculpture n’était ni le fruit du hasard, ni une contrainte. Cet intérêt découlait plutôt d’une âme vive et troublée, à la recherche perpétuelle d’une quête, un enthousiasme peu commun parmi les autres artistes, à une époque où les artistes et les sculpteurs se faisaient rares.

C’était un homme qui faisait preuve de professionnalisme et de tempérance. Néanmoins, l’application de son savoir-faire aux objets d’art inspirée de son âme juvénile, artistique et ardente démontrait une certaine sagesse.

Ce fut d’ailleurs la période où il a produit ses œuvres les plus intéressantes et inspirantes, extraordinaires, étranges et inexplicables à l’époque pour le public. Il a dû travailler dur pour se faire une place dans le nouveau milieu des arts appliqués albanais, puisqu’il était entouré de sceptiques, qui n’étaient intéressés que par les anneaux, bracelets et colliers. Pour eux, les premiers modèles de totems, les vestiges ethnographiques et autres figurines faites de ficelles d’argent avec une finesse de génie, surtout pendant les années 50 et 60 du XXème siècle, étaient plutôt un passe-temps auquel s’adonnaient les fanatiques.

Au fil des années, il se présentait volontiers au Kosovo et à l’étranger, où il faisait l’objet d’une attention particulière. Le travail des métaux précieux n’est pas l’unique artisanat qu’il emprunta à la tradition nationale, mais également la figuration, les ornements nationaux, l’ethnographie ainsi que la psychologie et les croyances de notre peuple. Ce qui caractérise son œuvre artistique, en plus des totems, du folklore, du mysticisme et des ornements du cœur de ces terres et de la nation, c’est l’âme unique de l’artiste qui brûle éternellement d’une passion démesurée et d’un amour inconditionnel pour l’art.

A travers cette exposition, nous explorons la collection détaché de la galerie Simon Shiroka, présentant les ouvres de l’artiste de la période 1960 au 1994.

15 novembre : Soirée événement à partir de 19h

Projection du film « Home » de Daniel Mulloy, 2016

Comme des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui tentent de rejoindre l’Europe, une famille anglaise aisée expérimente un voyage qui va bouleverser sa vie.

« Pourtant, ils ne cessaient de me hanter. Leur histoire en est une poignante parmi des millions, car chaque famille déplacée a son histoire. Nous assistons à cette crise en direct et notre façon de la gérer reflète qui nous sommes. Les réfugiés qui ont fui vers l’Europe, comme nous, sont des mères, des pères, des filles et des fils. Ils ont quitté leur maison, leurs vies ont été dévastées et maintenant, chacun cherche désespérément un abri sûr et une chance de reconstruire sa vie. Mettez de côté la politique, et ce qu’il vous reste ce sont des familles tout comme la vôtre ou la mienne. Nul ne devrait être privé d’un passage sûr, d’un abri ou d’une aide. » Daniel Mulloy

Concert « Shpat Deda Band »

Shpat Deda est un auteur-compositeur-interprète et un producteur de films basé à Prishtina, au Kosovo. La musique de Shpat évoque ses expériences de vie : il parle d’amour, de désespoir, de société et d’espoir, sur un mélange de mélodies douces et ludiques avec des éléments entrelacés de folk, de pop, de rock et le jazz.

Shpat est l’auteur de deux albums, « Molla e Parë » (2010) et « Shkëndijë » (2014). De plus, Shpat est également l’un des producteurs du court-métrage HOME de Daniel Mulloy, lauréat du BAFTA 2017 pour le court-métrage britannique, ainsi que pour d’autres prix notables, notamment le Lion d’Or à Cannes Lions 2017, un British Arrow et un D & AD Pencil.

Shpat participera à une session de questions-réponses après la projection du film HOME à la Mairie du 4 ème à Paris, suivi par un concert avec les musiciens kosovars Nesim Maxhuni, Fatjon Miftari et Art Lokaj.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 813192

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARTS VISUELS...  Suivre la vie du site Expositions   ?

Tous droits réservés © 1997-2017 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce