Albania

La Vieille Guerre – Bataille de Kosovo 1389 - mis en scène par Simon PITAQAJ, 8-12 avril

d’après : les légendes des Balkans, Trois chants funèbres pour le Kosovo d’Ismail Kadaré.

lundi 6 avril 2015 par en , Evelyne Noygues

Pour Simon PITAQAJ, il s’agit de « démêler les conflits d’hier pour mieux comprendre le rapport compliqué et ambigu entre Serbes et Albanais, entre Orient et Occident ».

Du 8 au 12 avril 2015 au Théàtre de l’Opprimé - 78 Rue du Charolais, 75012 Paris. Tél. : 01 43 45 81 20. Du mercredi au samedi à 20h30 et le dimanche à 17h. Durée : 1h40.

Le 28 Juin 1389, l’armée Ottomane du puissant Sultan Mourad 1er envahit le Kosovo. Le Prince Lazare de Serbie mène une coalition balkano-chrétienne qui affronte les Turcs au Champ des Merles. Lazare et Mourad meurent au cours de ces hostilités, le camp balkanique est écrasé. Jusqu’à aujourd’hui les vaincus n’ont cessé de porter le deuil de cette défaite. De chaque côté, les rapsodes chantent les actes de bravoure des protagonistes.

Mais que s’est-il réellement passé en cette chaude journée d’été ? Quelles sont les causes de la défaite Balkanique ? Quelle est la réelle identité de l’assassin du Sultan ? Un comédien sort de terre et donne la parole aux morts.

Amours impossibles et enjeux de pouvoirs sont dévoilés. Ils reviennent sur les derniers instants de leur vie et mettent à jour les intrigues de palais qui ont mené au combat puis à leur chute.

Catherine Robert raconte...

La vieille guerre. Bataille du Kosovo 1389 vue adopter pour tà¢cher de rendre compte de ce combat mythique ? Comment raconter cette vieille guerre, dans laquelle chaque protagoniste du nouveau conflit trouva, six cents ans plus tard, la justification des pires exactions ? Simon Pitaqaj l’avoue au début du spectacle, avec une sorte d’humour désespéré : quand l’Histoire est devenue légendaire, chacun la lit et la raconte à son avantage.

Le metteur en scène et les membres de la compagnie Liria s’essaient quand même, sur la scène transformée en nécropole fangeuse, à ressusciter les morts, et à donner corps aux protagonistes de ce combat acharné.

Le sultan Mourad Ier, le prince Lazare de Serbie, Olivera et Yacoub, les enfants des ennemis qu’on aurait pu marier pour éviter la guerre, le terrifiant chevalier Kopilic, le traître Brankovic : les comédiens sont tour à tour les différents personnages de cette lutte sanguinaire, où les intrigues de palais s’achèvent sur le billot de la haine. Insérant dans l’intrigue médiévale des références à l’histoire moderne de la Yougoslavie et au rêve d’une union fraternelle qui tourna au cauchemar fratricide, Simon Pitaqaj compose un spectacle de fièvre, de sang et de boue. Si la légende que racontent les trépassés fascine par sa violence, les comédiens ne se complaisent jamais dans l’horreur.

La distance, l’humour, le va-et-vient chronologique rappellent constamment que la guerre est une folie, et le dialogue entre ceux qui perdent leur temps à se haïr, toujours possible. La musique d’Ali Haddar, qui accompagne le spectacle, la sincérité à la fois humble et hautaine de ces paysans devenus seigneurs théâtraux en attestent : l’art, qui la transcende, sait mieux célébrer la tragédie que l’histoire qui la répète. "

- Mise en Scène : Simon Pitaqaj
- Montage de texte et écriture : Samuel Albaric, Simon Pitaqaj
- Avec : Ibrahim Ahmadouche, Santana Susnja, Loici Monsarrat, Simon Pitaqaj, Annabelle Hanesse
- Musicien : Ali Haddar
- Collaboration Artistique : Cinzia Menga
- Travail corporel : Cinzia Menga
- Création Costume : Vjollca Bega
- Création des têtes : Cécile Favale
- Création lumière : Flore Marvaud
- Régisseur : Cedric Lasne

La compagnie Liria bénéficie du soutien de la ville d’Aubervilliers, Le conseil général de l’Essonne, la Maison Alphonse Daudet, l’association les Bouches Décousues. En partenariat avec le Théâtre de l’Opprimé, la Maison de l’Arbre, MJC Ris-Orangis, la Villa Mais d’Ici, Espace Renaudie Aubervilliers, Ambassade de Kosovo.

- Le 23 janvier 2015 à 20h30 la MJC de Ris-Orangis, 10, place Jacques-Brel, 91130 Ris-Orangis. Tél. : 01 69 02 13 20.
- Du 8 au 12 au Théâtre de l’Opprimé, 78, rue du Charolais, 75012 Paris. Tél. : 01 43 45 81 20. Du mercredi au samedi à 20h30 ; dimanche à 17h. Durée : 1h40.
- Spectacle vu à la Maison de l’Arbre, en sortie de résidence.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 997899

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TOUT AZIMUT...  Suivre la vie du site Spectacles   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce