Albania

Les compositeurs albanais de musique classique et contemporaine du XIX au XXIème siècle

par Genc Tukiçi, compositeur et pianiste concertiste albanais

samedi 5 juillet 2008 par ALBANIA , E. Noygues

A la Maison des associations, située à deux pas de la Tour Eiffel et du tombeau de Napoléon installé aux Invalides, Genc Tukiçi a présenté un panorama de la musique classique albanaise avec beaucoup d’enthousiasme et de maestria. Devant une assistance attentive et nombreuse, Genc Tukiçi s’est concentré sur la naissance de la musique classique, musique savante ou cultivée selon les termes employés par les spécialistes, à travers des compositeurs albanais de la seconde moitié du XIXème siècle et du XXème siècle.

Au début était la musique folklorique, étape préalable à la musique savante. Sa grande variété du Nord au Sud, épique, dramatique ou suave, vocale ou instrumentale, monophonique ou polyphonique, est une source d’inspiration dans laquelle la musique classique a largement plongé son inspiration. Shkodër et Korçë sont les deux villes dont est originaire la plupart de ces compositeurs de musique classique.

Après la Seconde Guerre mondiale, l’enseignement de la musique prend son essor au moyen d’un réseau d’écoles artistiques dans toute la République. Comme le souligne Genc Tukiçi : « La musique cultivée représente un besoin naturel d’un peuple qui se libère ». Situés à un carrefour des influences musicales, les Albanais ont tout de suite étudié le meilleur de la musique classique mondiale, et notamment germanique, au travers de l’école russe, tout en profitant de la proximité géographique de l’Italie, berceau de l’opéra.

Le « père » de la musique savante en Albanie est sans aucun doute Çesk Zadeja, brillant élève de Chostakovitch, qui a composé de très nombreuses œuvres dont la première symphonie albanaise. Suivent de nombreux compositeurs. Preng Jakova est l’auteur de deux opéras : « Mrika », le nom de l’héroïne, et « Skënderbeu », un héros national du XVème siècle. « Mrika » est un opéra en 4 actes inspiré du folklore albanais du Nord. Il a été créé à la fin des années 1950 à Shkodër. Pjetër Gaci écrit, quant à lui, l’opéra en 3 actes « Toka jonë », notre patrie, créé dans les années 1975-1980. Avni Mula s’est illustré, dans les années 1980 avec « Borana », du nom de l’héroïne. Vangjo Nova est l’auteur de « Heroina », tandis que Kristo Kono est connu pour son « Lulja e kujtimit », la fleur du souvenir, écrit dans les années 1970. Tous ces opéras sont imprégnés de romantisme sentimental. Dans les années 1980, un autre compositeur, Nikolla Zoraqi, expérimente avec l’opéra « Komisari » un style d’opéra plus « wagnérien ».

Ces compositeurs s’intéressent également au genre de l’opérette. Avni Mula compose « Karnavalet », les carnavals, et Vangjo Nova « Dhendri u transferua » qui parle de la nomination d’un gendre... Tish Daija est l’auteur de la musique du ballet « Halili dhe Hajria » qui raconte les amours impossibles du jeune couple. Nikolla Zoraqi est celui de « Cuca e maleve », la jeune fille des montagnes. Çesk Zadeja compose « Delina ». Plus contemporain, Feim Ibrahimi est le compositeur de « Plaga e dhjetë e Gjergj Elez Alisë », les dix plaies de Gjgergj Elez Ali. De leur côté, Sokol Shupo et Thoma Gaqi se distinguent dans la composition symphonique qui représente le développement le plus abouti de la pensée musicale savante.

A la même époque, des centaines de cantates sont également écrites. Faisant appel à des formations symphoniques avec chœur, leur aspect grandiloquent est largement exploité musicalement. Faisant une place de choix à l’instrument soliste, les concerto sont aussi un genre musical dans lequel les compositeurs albanais se sont distingués. Çesk Zadeja a écrit un concerto pour piano et orchestre, Pjetër Naci un pour violon. Thoma Gaqi s’est illustré par un double concerto pour violon et violoncelle, Tonin Harapi avec deux concerto pour piano. Thoma Simaku connaît un succès international avec des compositions de facture plus moderne.

Relevant avec brio le défis d’exprimer des états émotionnels musicaux avec des mots, Genc Tukiçi a charmé son auditoire par la clarté et la précision de son exposé. Sa modestie l’a empêché de parler de son frère, David Tukiçi, lui-aussi compositeur classique. Cette « soirée parisienne » a été suivie d’un concert donné par Genc Tukiçi, mercredi 16 avril 2008. Il y a interprété ses compositions inspirées des plus grands compositeurs européens, en compagnie de la soprano, Ramona Tullumani, invitée exceptionnelle.

N’oublions pas l’Ecole de musique de Cormeilles-en-Parisis, proche de Paris, qui, dans le cadre de son printemps musical, a présenté, samedi 12 avril, des œuvres de Thoma Simaku, Limoz Dizdari (Trio « Këngët e Tokës ») interprétées par les professeurs et les élèves du conservatoire. L’initiative en revient à Oliner-Jean Avondo, directeur de l’Ecole de musique de Cormeilles-en-Parisis et violon alto. Le choix des morceaux s’est fait avec l’aimable participation de Maniola Trebicka. A cette occasion, un compositeur français d’origine russe, Loenid Karev, a composé « Oda me Tavanë », à partir d’un thème albanais.

Les principaux compositeurs albanais de musique classique

COMPOSIEURS D’OPERAS

- Preng JAKOVA « Mrika », opéra en 4 actes inspiré du folklore albanais du nord, créé à la fin des années 1950 à Shkodra « Skënderbeu »

- Pjetër GACI « Toka jonë », opéra en 3 actes créé dans les années 1975-1980

- Avni MULA « Borana » dans les années 1980

- Albert PAPARISTO

- Nikola ZORAQI « Komisari » dans les années 1980

- Vangjo NOVA « Dhendri u transformua », « Heroina »

- Kristo KONO « Lulja e kujtimit » dans les années 1970

COMPOSITEURS DE MUSIQUE SYMPHONIQUE

- Çesk ZADEJA Elève de Dimitri Chostakovitch, il est le « père » de la musique symphonique en Albanie Sa première symphonique comprend 4 mouvements

- Simon GJONI Symphonie en 4 mouvements

- Abdyla GRIMCI

- Aleksandër PECI Symphonie accompagnée d’un chœur

- Sokol SHUPO

COMPOSITEURS POUR BALLETS

- Tish DAIJA Les amours impossibles d’« Halili et Ajria »

- Nikola ZORAQI « Cuca e malleve », la jeune fille des montagnes

- Çesk ZADEJA « Delina »

- Feim IBRAHIMI « Plaga 10 e Gjerge Elez Alsë »

Propos recueillis et mis en forme par Evelyne Noygues©2008


Portfolio

Concert de Genc Tukiçi
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 996286

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site QUI SOMMES NOUS ?  Suivre la vie du site Rencontres d’Albania  Suivre la vie du site 2008   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce