Albania

Paris - salle Cortot : concert « Solo Jazz », mardi 19 février

avec Vikena Kamenica, Lucio Amanti et Genc Tukiçi

lundi 11 février 2013 par en

« Solo Jazz », un voyage musical rempli de la légèreté et de l’allégresse de la chanson italienne combinée à la liberté du jazz, en compagnie de Vikena Kamenica, au chant, Lucio Amanti au violoncelle et Genc Tukiçi au piano : vendredi 19 Février 2013 à 20 h, à la Salle Cortot, 78 rue Cardinet, 75017 Paris.

Programme :

- Opening (cello solo) Lucio Amanti
- Jazz Sonata (Lucio Amanti-Genc Tukiçi)
- Ballade (Lucio Amanti- Genc Tukiçi)
- Boléro (Lucio Amanti- Genc Tukiçi)
- Libertango

- Una note à Napoli Vikena Kamenica
- Vieni via con me Vikena Kamenica
- Pot-pourri des chansons albanaises de Calabre
- Tu vuo fa l´americano Vikena Kamenica
- O Sarracino Vikena Kamenica

 

Tarif : 25 euros

Prévente : 20 euros Billet Réduc

Etudiants : 15 euros

Moyens de Paiement : Chèques et espèces (pas de CB)

Styliste Anila Zajmi- Katanolli

Affiche Ada Seferi

Une Production Rezart Jasa Events

Contact : Rezart Jasa tel 06 13 31 79 26, rjasa@hotmail.com

 

 

VIKENA KAMENICA, au chant

Vikena Kamenica est une des artistes les plus rayonnantes de sa génération en Albanie. Fille de deux chanteurs d’opéra, elle obtient son diplôme à l’unanimité en 2001 à l’Académie de Chant de Tirana (Albanie). Puis elle étudie au Théâtre CEE Musical de Vienne (Autriche) jusqu’en 2004 où elle a suivi notamment les masterclass de Ileana Cotrubas et Bernd Weikl.

Entre 2004 et 2008, Vikena était boursière de la prestigieuse « Sommer Akademie Mozarteum Salzburg » de Alessandra Althoff. Elle a obtenu le premier prix dans la catégorie « Humor, Scherz und Ironie in der Musik » ainsi que la deuxième place dans la catégorie « Hummel Wettbewerb ». En 2009 elle a été couronnée du prestigieux prix de la Culture « Kult » dans son pays en tant que « Meilleure Chanteuse de l’Année » pour son interprétation du rôle de Rosine dans « Il Barbiere di Siviglia ».

Depuis septembre 2001, elle est soliste attitrée de l’Opéra et Ballet National d’Albanie où elle a interprété de nombreux rôles tel que : Fidalma dans « Il matrimonio segreto » de Cimarosa, Suzuki dans « Madame Butterfly » de Puccini, Flora dans « La Traviata » de Verdi , puis le rôle d’Anita dans « West Side Story » de Bernstein, Isabella dans « L’Italiana in Algeri » de Rossini , Frau Pichem dans « Die drei Groschen Oper » de Weill, Siebel dans « Faust » de Gounod, la troisième Dame dans « Die Zauberflöte » de Mozart, Dorabella dans « Cosi fan tutte » de Mozart ainsi que Anio et Sesto dans « La Clemenza di Tito ».

Elle a brillé sur scène dans une nouvelle production à Bucarest et à Timisoara en interprétant le rôle de Cherubin (« Le Nozze di Figaro »). Vikena a connu un immense succès dans le rôle de Carmen et Rosine, Meg Page dans « Falstaff » de Verdi, Prinz Orlovsky dans « Die Fledermaus » de Strauss. Récemment elle a chanté le rôle de Maddalena dans « Rigoletto, de Verdi, Giovanna Seymour dans « Anna Bolena » de Donizetti, Nicklausse dans « Les Contes d’Hoffmann » de Offenbach, ainsi qu’en avril 2011 le rôle de Charlotte dans « Werther » de Massenet.

Au concert, elle interprète avec orchestre « El amor brujo » et « Canciones Españolas » de Manuel De Falla ainsi que « Die Winterreise » de Schubert avec le pianiste Merita Rexha.

Vikena est aussi très connue en Albanie en tant que chanteuse de Musical ainsi que de Jazz et souvent soliste invitée dans plusieurs spectacles à la télévision. Elle a travaillé avec des chefs d’orchestre comme Marco Berdondini, Vittorio Parisi, Fabio Pirona, Guiseppe Finzi, Manfred Mayrhofer, André Bernard, Bujar Llapaj, Ermir Krantja, John Yaffe, Davide Cresenzi, Gloria Isabel Ramos Triano, Martin Zeller, Jose Ferrara Lobos et des metteurs en scène comme Massimo Ranieri, Patricia Panton, Nancy Rhodes, Paul Flieder, Nikolin Gurakuqi, Eleonora Paterniti, Stephane Roche et Alessander Radulescu.

http://youtu.be/ybYrCeNynZY

http://youtu.be/ZIB0dOyY56c

http://youtu.be/9_Vvn7O4DvY

http://youtu.be/vZ7VWtMTJF8

LUCIO AMANTI, au violoncelle

Né à Montréal (Canada) en 1977 d’une famille italienne Lucio F. Amanti a grandi à Naples (Italie). A l’âge de 9 ans, il a été accepté pour étudier le violoncelle au conservatoire “San Pietro a Majella”. Seulement un an après il a effectué sa première exécution en solo pour la télévision nationale italienne (RAI). Au cours des dix années d’études prévues, il a joué dans des lieux tels que le théâtre San Carlo, la Villa Walton et au festival international de musique de chambre de Ravello.

L’expérience d’Amanti en tant que compositeur a commencé à l’âge de 19 ans, avec l’arrangement des pièces d’orchestre d’un ballet d’après les thèmes de Donizetti sous la supervision de Roberto De Simone (célèbre compositeur napolitain). Cette composition a été jouée dans les principaux théâtres d’Italie tels que le « San Carlo » de Naples et « La Scala » de Milan entre autres. Après avoir reçu son diplôme à Naples en 1997, il est arrivé à Paris (France) pour suivre les leçons du professeur Roland Pidoux.

Deux ans après il a obtenu la place de violoncelliste principal de l’« orchestra Regionale Campana » à Naples. Avec cet orchestre il a joué avec plusieurs musiciens renommés comme Luis Bacalov, le gagnant du prix-Oscar, et le pianiste Aldo Ciccolini.

En 2002, le violoncelliste légendaire Janos Starker a invité Amanti à étudier avec lui à l’ « Indiana University School of music » aux Etats-Unis. Après deux ans d’études classiques, grâce à l’influence des sons de la musique américaine, Amanti a aussi décidé d’explorer le jazz et l’improvisation avec encore une autre légende vivante : le compositeur et pédagogue de jazz, et deux fois gagnant du “Grammy Award” Dr. David N. Baker.

Pendant ce temps, Amanti a écrit beaucoup de compositions et d’arrangements pour différents ensembles, avec pour but d’établir les bases d’un dialogue plus étroit entre le jazz et la tradition classique. En 2006 il a écrit et a éxecuté au « Music Art Center Bloomington » un exemple de cette recherche. Ce morceau, écrit à quatre mains avec Dr. Baker, est une nouvelle élaboration du jazz standard “Afro Blue” de J. Coltrane, écrit pour violoncelle, Loop Machine et Big Band. En 2006 Amanti a obtenu son diplôme de violoncelle classique et une maîtrise en « Jazz studies ».

En 2007 il est arrivé à Berlin (Allemagne). Là, il a commencé à se produire, en solo et avec son trio Jazz, dans tous les principaux clubs de jazz et les centres de musique nouvelle comme le « B-flat », « Schlot » et le « Radialsystem ». Une de ses improvisations en live a également été présentée dans le documentaire « 24 hours Berlin » diffusé par ARTE. Amanti a fondé également un petit label avec lequel il a publié ses deux premiers albums Jazzcello et Solo Jazz. En outre, Amanti a également trouvé un défi à la hauteur de ses capacités de compositeur, avec sa collaboration avec une importante compagnie de design á Berlin.

Depuis l’automne 2007 il est devenu un compositeur de l’équipe « Sound Branding » , en écrivant des musiques de publicité pour des clients tels qu’Audi, la Siemens, la Deutsche Post et la Commerzbank. Influencé par ce nouveau monde sonore Amanti a également exploré le son du violoncelle dans la musique électronique et pour film. Parmi les autres : « Fear and Love » par le réalisateur anglais Rob Chiu, Gellert par le allemand Ayassi et Seule de Janine Piguet.

Comme enseignant Amanti a donné sa première conférence sur l’ « arrangement jazz pour cordes » en 2008 au prestigieux « Hanns Eisler Jazz Institute Berlin ». Il écrit également régulièrement des cours de violoncelle jazz pour le principal site internet italien de jazz Jazzitalia. Le but de cet enseignement est d’aider les joueurs classiques d’aborder les techniques de jazz ainsi qu’aux joueurs et aux compositeurs de jazz de découvrir les techniques de la nouvelle génération de instrumentistes crossover.

En 2010 la prestigieuse compagnie allemande Schott a édité sa suite jazz pour le violoncelle solo. Cette collaboration encore en cours a également donné lieu en 2012 à une nouvelle publication la sonate de jazz pour le violoncelle et le piano.

Amanti explore actuellement aussi la possibilité d’un dialogue musical basé sur l’improvisation entre la musique occidentale et orientale. Il a été chargé d’écrire un morceau d’orchestre basé sur l’hymne Afghan pour « l’institut national de musique d’Afghanistan » dont il a fait don plus tard à l’école. Il joue en duo avec le joueur iranien Mohammad Reza Mortazavi de Tombak avec qui il a joué pour des conventions diplomatiques officielles au musée « Pergamon » de Berlin et aux sièges sociaux de l’UNESCO à Paris (France).

Pour en savoir plus : www.jazzcello.net

GENC TUKICI, au piano

Genc Tukiçi, pianiste d’origine albanaise et compositeur, vit à Paris. Major de sa promotion au Conservatoire de Tirana en 1987, il a effectué de nombreux enregistrements avec l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Tirana et avec celui de la Radiotélévision albanaise. Depuis son installation à Paris en 1994, cet ancien élève de Marian Rybicki mène une carrière de soliste international. Certains concerts, en particulier aux Sommets Musicaux de Gstaad en Suisse, salle Gaveau et salle Cortot à Paris, ou à New York (CAMI Hall), lui ont valu d’être reconnu comme l’un des instrumentistes les plus remarquables de sa génération.

Genc Tukiçi a également créé diverses pièces pour piano, dont plusieurs « Paraphrases » musicales sur des thèmes de Puccini, Verdi ou Offenbach.Il est le frère du compositeur David Tukiçi.

Le 9 janvier 2007, il a figuré, avec le baryton-basse Mourad Amirkhanian, la soprano Hermineh Yerissian et le guitariste Laurent Boutros, au programme d’une soirée exceptionnelle "Lyrique en Fête", dans le cadre de France Arménie 2007. Cette soirée a été rendue possible grâce au soutien de l’association Fa-Sol-La créée en 2006 par Mourad Amirkhanian.

Le 16 avril 2008, il s’est produit à Paris, salle Cortot, où il a interprété au piano ses compositions inspirées de grands créateurs européens (dont Jean-Sébastien Bach). Une soirée spéciale, avec la participation de la soprano Ramona Tullumani et en présence notamment de Son Excellence Ylljet Aliçka, ambassadeur d’Albanie à Paris.

En 2012, son témoignage, publié sous le titre "La musique en 3 D", figure dans un ouvrage consacré au piano et à l’art de l’accompagnement. En septembre 2012, il participe au Festival de chant lyrique et de piano "Musicamparts" [3], organisé à Égreville en Seine-et-Marne, sous le patronage de l’ École normale de musique de Paris-Alfred Cortot. Le 10 octobre 2012, il a donné un concert avec Oriana Kurteshi, salle Cortot à Paris. Le 24 octobre 2012, il a été le pianiste de la masterclass de chant de la célèbre soprano Inva Mula à la salle Cortot à Paris.

Tarif : 25 €. Prévente : 20 € Billet Réduc. Etudiants : 15 €. Contact : Rezart Jasa tel 06 13 31 79 26, rjasa@hotmail.com


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 997899

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site MUSIQUE...  Suivre la vie du site Concerts   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce