Albania

Roman : « Les assassins de la route du Nord » par Anila Wilms

En direct des bords de la Méditerranée...

vendredi 2 février 2018 par Evelyne Noygues , en

Dans l’emblématique librairie Maupetit (Actes Sud) de la Canebière à Marseille, un roman policier, réalité-fiction a attiré la curiosité du libraire. Il peut inspirer plus largement toutes celles et ceux qui aiment le genre policier et l’Histoire de l’Albanie...

Les assassins de la route du Nord est paru sous la plume Anila Wilms traduit de l’allemand par Carole Fily, chez Actes Sud, Actes noirs, le 7 février 2018.

 

À la chute de l’Empire ottoman, au lendemain de la Pre­mière Guerre mondiale, l’Albanie connaît, comme le reste du monde, de profonds changements. Les nouveaux diri­geants souhaitent moderniser le pays et imposer leurs lois sur l’ensemble du territoire, mais ils se heurtent à la résis­tance farouche des montagnards du Nord, qui continuent de vivre selon le Kanun, le code ancestral de ces régions reculées que l’on dit hantées depuis la nuit des temps.

Au printemps 1924, deux Américains y sont assassinés sur une petite route. Contraire au Kanun, qui place l’hos­pitalité au plus haut rang des vertus, le crime, qui a touché le fils d’un sénateur américain, plonge le petit État dans une crise diplomatique qui risque de dégénérer en guerre civile. Mais que fabriquaient ces Américains sur la route du Nord ? Leur présence était-elle liée aux rumeurs selon lesquelles la région renfermerait d’abondantes ressources pétrolières ? Et qui a bien pu vouloir leur mort ? L’efferves­cence s’empare de la capitale. On ne parle plus que de cela dans les cafés, les journalistes enquêtent, et bientôt les ser­vices secrets s’en mêlent…

Mariant avec bonheur intrigue historique (le sujet est ins­piré d’un fait réel), conte drolatique et roman policier, Anila Wilms signe une passionnante parabole sur la modernisa­tion à marche forcée d’un pays, le poids des traditions et les grains de sable qui font parfois dérailler la grande histoire. Alliant l’ambition d’un thriller d’Eric Ambler et la poésie d’un conte d’Ismail Kadare, Anila Wilms signe avec ce pre­mier roman un fascinant hybride polaroïde.

Source : Actes Sud – Pages : 240 – ISBN : 978-2330092603 – Prix : 19,80 €.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 852133

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECRITS...  Suivre la vie du site Parutions   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce