Albania

Théâtre : "Je ne suis pas une arme de guerre", le 28 novembre à 21h30

Petit-Gymnase – Théâtre du Gymnase Marie-Bell 38, Boulevard Bonne-Nouvelle 75010 Paris

lundi 13 novembre 2017 par en , E. Noygues

Le metteur en scène Zenel Laci crée en 2010 un spectacle théâtral inspiré du "Journal d’une femme du Kosovo" dont le texte original est publié aux éditions Karthala, à Paris, en 2001.

Formée à l’art dramatique à l’Institut des Beaux-Arts de Tirana, Anila DERVISHI quitte l’Albanie en 1992 pour s’installer à Bruxelles où elle poursuit son activité de comédienne au théâtre et au cinéma. Afrim JAHJA, guitariste, harmoniciste, compositeur et arrangeur pour de nombreux groupes, a étudié la guitare classique à l’Académie de Musique de Schaerbeek (Bruxelles).

« JE NE SUIS PAS UNE ARME DE GUERRE »

Cette performance théâtrale est inspirée de la chronique tenue par Sevdije Ahmeti, militante albanaise des droits de l’homme, durant la guerre au Kosovo. Dans un espace vide, un guitariste et une femme sacrificielle nous plonge dans l’horreur du nettoyage ethnique. Ce spectacle appelle à témoigner pour l’humanité contre les folies nationalistes et les crimes qu’elles déchaînent dont le viol, utilisé comme arme de guerre, atteint le sommet de l’indignité dans la hiérarchie des barbaries modernes.

Deux interprètes de talent, Anila Dervishi (Théâtre National de Tirana) et Afrim Jahja (guitariste rock - The Witness), déploient leur talent dans une mise en scène qui marie densité émotive et puissance magique.

Le spectacle a été présenté à Balkan T, au Théâtre de Namur, au Théâtre national de Tirana et à celui de Prishtina. Invité par Haziz Vardar à jouer le spectacle à Paris, Zenel Laci a retravaillé la mise en scène et propose aujourd’hui une nouvelle version sous le titre "Je ne suis pas une arme de guerre".

Fragment du 1er monologue

« J’étais là, avec les autres.

Ils nous ont rassemblés dans la cour de notre école.

Un des militaires, le chef, a donné l’ordre de séparer les femmes des hommes.

Soudain, il a pointé son doigt dans ma direction.

Ma mère a aussitôt fait un pas en avant.

Il s’est approché d’elle.

Il l’a regardée, l’a insultée, l’a frappée..., lui a ordonné de se déshabiller.

Elle n’a pas réagi.

Le chef a sorti son arme et l’a posée sur mon front.

Ma mère s’est hâtée de se déshabiller.

J’ai vu, devant tous les villageois, pour la première fois le corps nu de ma mère.

Le chef a poussé un cri en direction des hommes de notre village.

Dans sa langue, il a exigé que « le frère de cette putain sorte du rang ».

Je sentais toujours son arme pointée sur mon front.

Mon oncle a hésité.

Puis, Il est venu se placer face à ma mère... »

DISTRIBUTION

MISE EN SCENE & SCENOGRAHIE : Zenel LACI

ADAPTATION  : Safet KRYEMADHI

COMEDIENNE  : Anila DERVISHI

MUSICIEN  : Afrim JAHJA

CREATION VIDEO  : Lionel RAVIRA & Loïc CARRERA

REGIE SON ET LUMIERE : Etienne DELRONCHE & Zenel LACI

COSTUME : Françoise VAN THIENEN

PHOTO : Julian HILLS

Durée du spectacle  : 1h 20

Ce spectacle a été créé avec le soutien de la Ville de Bruxelles, Konitza Asbl, Balkan Trafik Festival, le Théâtre National du Kosovo et le Théâtre National d’Albanie.

Avec l’aide de la Fondation Roi Baudouin et la Fédération Wallonie - Bruxelles -Service du théâtre.

A Paris, le 28 novembre 2017 à 21h30

Reprise : tous les lundis du 8 janvier au 26 février 2018 à 20h00

Au Petit-Gymnase – Théâtre du Gymnase Marie-Bell

38, Boulevard Bonne-Nouvelle, 75010 Paris

Réservation et infos : http://www.billetreduc.com/199254/e...

Une création de la Compagnie Fritland-Théâtre - Bruxelles


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 826377

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TOUT AZIMUT...  Suivre la vie du site Spectacles   ?

Tous droits réservés © 1997-2017 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce