Albania

Théâtre d’ombre : "Les Arnaqueurs" de Ilirjan Bezhani, les 15 & 16 février

CREATION FRANCAISE A LA MAISON D’EUROPE ET D’ORIENT

lundi 21 janvier 2013 par en , E. Noygues

Les Arnaqueurs, théâtre d’ombre, à la Maison d’Europe et d’Orient par la Compagnie Collapse, du 15 février 2013 au 16 février 2013 à 20h30, 3 passage Hennel, 75012 Paris, par la Compagnie Collapse. Réservations : 01 40 24 00 55.

Cette comédie contemporaine a pour cadre l’Albanie aux prises avec le capitalisme sauvage. Une surprenante vision des pyramides financières et du gigantesque krach qui ont plongé l’Albanie dans l’insurrection générale de 1997.

Le théâtre albanais est né dans les cours des maisons de Shkodra à la fin du XIXème siècle.

Devenu instrument de propagande pendant les années de la dictature, il tâche à présent de concilier une tradition populaire aux exigences d’un théâtre contemporain.

Les Arnaqueurs en est un parfait exemple et même un détournement de l’instrumentalisation du théâtre par la propagande. Le rire se retourne en critique du système de l’État, du droit coutumier, du fonctionnement social.

 

Une critique d’un système économique

L’action se passe en 1996 en Albanie. L’argent est au centre des préoccupations et les personnages des Arnaqueurs en possèdent peu. Pour en acquérir, ils ont recours à un système d’emprunt banalisé par l’usage.

Les créanciers se confondent avec les usuriers : tous cumulent des dettes tout en ayant prêté de l’argent. Ce système d’emprunt cloisonné (dit pyramides financières) réunit toutes les conditions nécessaires à son effondrement : les intérêts sont de plus en plus lourds et il n’y a pas plus d’argent dans le système.

À terme, les usuriers ne peuvent plus rembourser ni leurs intérêts, ni leurs dettes. Enfermés dans ces cercles croisés, les personnages vacillent entre des tentatives d’économie sur du long terme et leur survie.

De fait, en 1997, moins d’un an après l’écriture des Arnaqueurs, l’économie albanaise s’effondre sous le poids de ces pyramides financières que l’État a laissé proliférer.

L’action...

Daku, haltérophile mal dégrossi, et Rando, poète presque pacifiste, sont aux prises avec leurs usuriers, qui exigent le remboursement de leur dette, tandis qu’Aco, patron pétri d’un islam largement délayé, tremble à l’idée que sa femme, Donika, découvre que c’est la dot de leur fille qu’il a empruntée. Les trois comparses, ayant investi auprès de Rrako, tentent de récupérer leur fonds. Rrako propose alors de vendre à une famille grecque l’enfant qu’attend sa femme, Juli, qui consent au sacrifice et accepte la transaction. Mais du commissaire de police au fonctionnaire européen, les candidats à la paternité sont légion...

L’auteur...

Ilirjan Bezhani est né en 1949 à Tirana, Albanie. Dramaturge, acteur et metteur en scène au Théâtre national de Tirana, il a reçu de nombreux prix en Albanie, ainsi qu’au festival de Trieste. Il a notamment participé aux rencontres "Balkanisation générale" à Paris en 2002. Ses textes ont été présentés dans plus de quinze pays d’Europe, ainsi qu’à l’Echangeur de Bagnolet et au festival Les Francophonies en Limousin, à Limoges.

... et la MEO

Ilirjan Bezhani effectue un premier séjour à Paris à l’Échangeur en 1998, avant d’être invité dans le cadre des « Belles Étrangères » au Festival International des Francophonies de Limoges.

Après le création des Arnaqueurs en 1999 dans une mise en scène de Dominique Dolmieu à l’occasion d’une « Saison albanaise » organisée par l’Espace d’un Instant à l’Echangeur, on retrouve Ilirjan Bezhani à Gare au Théâtre, où il participe au « Bocal agité » avec Bruno Lajara, puis aux Petits /Petits pamphlets en 2000.

Les pièces écrites à Gare au Théâtre sont publiées aux Éditions de la Gare L’auteur embarque ensuite, avec la troupe du Théâtre Migjeni de Shkodra, dans le bus des « Petits /Petits en Europe Orientale », pour une tournée à travers le Caucase et les Balkans au printemps 2001.

Elle fait de lui le dramaturge albanais le plus joué hors de ses frontières. Il est présent enfin à « Balkanisation générale », manifestation organisée dans le cadre de « Lire en fête » et « Voyage en littératures » à la Cité Internationale Universitaire de Paris en 2002, et au Voyage en Unmikistan avec Daniel Lemahieu à Pristina en 2003.

L’équipe artistique

Avec : Édeline Blangero, Fanny Chiressi, Clément Peretjatko, Loïc Risser. Marionnettes : Clément Peretjatko. Mise en scène : Clément Peretjatko. Graphisme : Nicolas Bianco-Levrin. Texte : Ilirjan Bezhani. Traduction : Christiane Montécot.

Les 15 et 16 février à 20h30

à la Maison d’Europe et d’Orient

www.sildav.org

3 passage Hennel, 75012 Paris

Les Arnaqueurs, théâtre d’ombre

Maison d’Europe et d’Orient / Compagnie Collapse

du 15 février 2013 au 16 février 2013

Site internet : www.collapsus.eu

Contact compagnie : collapse@ymail.com

Contact chargé de production / diffusion : Clément Peretjatko. Tel : 06.88.31.86.70. Mail : collapse@ymail.com

Article réalisé avec l’aimable concours de la Compagnie Collapse et de la MEO.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 983332

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TOUT AZIMUT...  Suivre la vie du site Spectacles   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce