Albania

Théâtre de la Grande Comédie : soirée « Sonnets en musique », le 31 mars

par Rezart JASA

lundi 25 mars 2013 par en

Le Pr. Eqrem Çabej a contribué à l’étude de l’histoire de la langue albanaise, dont il demeure une référence incontestable. Il y a 62 ans, le 1er janvier 1951, il offrait à sa femme un cahier de dix-huit sonnets.

Lecture en albanais de ces sonnets par l’acteur Arben Bajraktari, accompagné au violon par Matilda Daiu, le 31 mars 2013, au Théâtre de la Grande Comédie à Paris.

Eqrem Çabej : figure emblématique de la culture albanaise.

Ce manuscrit a dormi plus d’un demi-siècle, loin des yeux du monde, comme ils le voulaient tous les deux. En 2008, après la disparition de ses parents, leur fille Brikena Çabej publie ces sonnets. Leur présentation nous montre un autre aspect d’Eqrem Çabej qui fait preuve dans ce recueil d’un grand romantisme et nous fait partager ses sentiments pour sa femme.

 

Sanate VIII

Kur u të bie në të rëndin dhe,

Në dhe të rëndë të humbas për jetë,

Mos të më ndjekësh, po me hap të letë

Të ecësh jetës, si m’ e re që je.

Pastaj një mall do të na marrë ne,

Do zbreç njëherë n’ atë zall të shkretë.

Te nat’ e madhe do të dergjesh qetë,

Me gaz të vjetër, me hidhi të re.

O gjum’ i rëndë ! O i djegur lot !

Sa qemë gjallë s’u bashkuam dot :

Kur jemi bashkë jetë më nuk ka !

Prej meje del një qiparis i lartë,

Prej teje del erdhi me rrush të artë ;

Në mes një drizë – bashkë nuk na la !

Eqerem Cabej

XI. 1949.

A lire également sur ce site :
- La figure emblématique du linguiste albanais, Eqrem ÇABEJ (1908-1980)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 997985

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TOUT AZIMUT...  Suivre la vie du site Rencontres   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce