Albania

UNESCO : une fenêtre dans l’art médiéval albanais pour le 60è anniversaire de la délégation de l’Albanie

20 chefs d’oeuvre de l’iconographie albanaise

lundi 3 décembre 2018 par E. Noygues , en

"Unique dans son genre, dans la forme et la présentation et de par le choix – toujours difficile - des œuvres présentés" ! C’est par ces mots que l’ambassadeur et délégué permanent de l’Albanie à l’Unesco a résumé l’exposition d’icônes médiévales albanaises inaugurée le 19 novembre.

Présentée à Paris à l’occasion du 60è anniversaire de l’Albanie à l’Unesco, cet événement s’inscrit dans la continuation des célébrations organisées en Albanie durant le mois d’octobre.

Travailler pour la paix dans le monde

« La culture est la voie vers l‘âme d’un peuple, d’une nation, et nous sommes, à la fois ravis et fiers, de partager avec vous une partie de notre héritage culturel, symbole de la richesse et la diversité qui est la nôtre », comme a tenu a souligner S.E. Ferit Hoxha dans son discours d’ouverture en présence de la ministre de la Culture, Madame Mirela Kumbaro, et de la Vice-Ministre pour l’Europe et les Affaires Étrangères, Madame Artemis Dralo ainsi que de représentants des institutions françaises et de l’Unesco.

Devant un parterre d’invités venus nombreux pour admirer ces chefs d’œuvre, la ministre a pris ensuite la parole pour rappeler que, « lorsque l’Albanie a intégré l’Unesco, il y a exactement 60 ans, nous n’avions pas encore résolu le problème de la paix avec nous mêmes.

C’est pourquoi, pendant 30 ans, la présence albanaise dans cette grande famille est restée presque formelle, motivée par le simple souhait d’être en fausse paix avec les autres ».

« Quand il faut contribuer pour la paix, peu importe si nous sommes un petit peuple ou un grand, si nous sommes riches ou pauvres ; il suffit de faire tous les jours un petit geste pour offrir le meilleur qu’on a, la valeur la plus réussie, l’œuvre la plus belle, ne serait qu’un petit geste mais avec un grand amour. » .../...

« Telle est cette exposition, ici au sein de l’Unesco, un petit geste de notre merveilleuse culture, de l’historie de notre art, une petite partie de notre collection d’art byzantin, que récemment nous avons exposé dans un nouveau et merveilleux musée d’art médiéval à Korça -une des très belles villes en Albanie- qui offre un parfait équilibre entre l’Orient et l’Occident, comme l’Albanie elle-même l’est, où la vie spirituelle fait l’amour au quotidien, comme dans les œuvres d’art les plus réussies. » .../...

 

Rôle et place de l’Albanie dans l’Unesco à partir des années 90

« Comment promouvoir la paix dans le monde ?", telle est la question que l’Unesco s’est posée lorsqu’elle a été créée en 1945. La ministre de la Culture a souligné combien « l’existence de soi prend sens par la connaissance de soi-même et celle de l’Autre. Et cette connaissance se retrouve dans l’histoire, dans les traditions, dans les racines, dans l’héritage que chacun de nous transmet et retransmet, se retrouve donc, dans la Culture. » ..../...

« L’Unesco reste irremplaçable dans ce rôle unique de l’importance qu’elle donne à l’éducation, à la culture, aux valeurs des civilisations qui constituent la garantie de la stabilité de nos pays, qui seront sauvé par la Culture », a poursuivi la ministre.

« Le moment le plus important est arrivé après les années 90, lorsque le fabuleux site archéologique de Buthrint a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial, comme pour confirmer la conviction que la civilisation ne se construit pas comme une forteresse fermée mais comme un théâtre ouvert. Les centres historiques de Gjirokastra et de Berat ont suivi, la belle et unique tradition de l’isopolyphonie également... et ainsi de suite. » .../...

« L’Albanie est devenue partie prenante de la création des valeurs communes de la civilisation européenne dont nous avons le tissu et que nous souhaitons développer ensemble, car le passé que nous sauvegardons en commun sera le socle de notre avenir. »

Mère Tereza : “Rentre chez toi et aime ta famille !”

« Or l’existence de soi prend sens par la connaissance de soi-même et celle de l’Autre. Et cette connaissance se retrouve dans l’histoire, dans les traditions, dans les racines, dans l’héritage que chacun de nous transmet et retransmet, se retrouve donc, dans la Culture.

Eh bien, pendant 30 ans cette communication n’a pas été une affaire facile avant les années 90’. Elle était partielle, déformée par le long isolement de mon pays qui subissait une des plus difficiles et sauvages des dictatures. »

« Pendant ces décennies d’un travail en commun avec l’Unesco, l’Albanie a beaucoup appris.

Une des leçons les plus importantes est la suivante : quand il faut contribuer pour la paix, peu importe si nous sommes un petit peuple ou un grand, si nous sommes riches ou pauvres ; il suffit de faire tous les jours un petit geste pour offrir le meilleur qu’on a, la valeur la plus réussie, l’œuvre la plus belle, ne serait qu’un petit geste mais avec un grand amour » , selon la ministre.

« C’est cet ensemble qui constitue la richesse d’un pays.
- Sans lui donner des couleurs éphémères,
- En lui sauvegardant les valeurs permanents
- Pour lui assurer une communication durable avec le reste de la Famille. »

Comme Mère Tereza disait :

« Le passé est passé

Hier n’est plus.

Le lendemain n’est pas encore arrivé

Nous n’avons qu’aujourd’hui. Commençons ! »

Avec l’aimable courtoisie de S.E. Ferit Hoxha et de Madame Mirela Kumbaro Furxhi, ministre de la Culture de la République d’Albanie pour le texte et de Madame Ermira Xhomasi-Godo pour les photos.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 996286

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTUALITE...  Suivre la vie du site "Coup de coeur"   ?

Tous droits réservés © 1997-2018 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce