Albania

Poster un message

En réponse à :

« Un officier français dans les Balkans, 1917–1925 », tome II : nouvelle évocation de l’Albanie »

PAR Dominique Danguy des Déserts
mercredi 26 octobre 2016 par en, E. Noygues

 

Deux chapitres du tome II évoquent plus spécialement l’Albanie

Dans le chapitre 1 « Nouvelles lettres de guerre », le colonel Ordioni décrit, dans des lettres à sa famille, des scènes qui peuvent être amusantes (Mes chiens de guerre), épiques (Les demi-dieux et le Rhodope), émouvantes (Adieux au groupe mobile de Malik, À mes morts du 372ème en Orient, Dernière lettre dédiée à mes chers soldats) ou terribles sur les réalités de la guerre (Exécutions militaires, Moussa ou l’enfant sauvé).

 

 

 

Le colonel Ordioni : "à la recherche d’une solution... que j’ai fini par trouver"

 

 

 

 

Dans ces dernières lettres, le colonel Ordioni revient sur l’exécution de Thémistocle Germenji à laquelle il assiste le lendemain de son arrivée à Salonique, ce qui lui permet de dire que « je n’y suis pour rien » ; on perçoit en effet que, s’il assume le jugement de condamnation, il doute au fond de lui-même de son bienfondé et il rend hommage au courage de cet ancien préfet de Korça.

Le chapitre 4 est entièrement consacré à l’Albanie : on y lit des descriptions du pays, de la nature, de l’histoire, de la société… ; on y trouve aussi les discours prononcés lors du départ du colonel Ordioni de Korça, lors des inaugurations des fouilles archéologiques, du lycée d’Argyrokaster et du cimetière militaire français de Korça. Ces lettres et discours enrichissent le tableau de l’Albanie déjà dessiné dans le tome I ; on y retrouve la plume précise, poétique et imagée qui font vivre les scènes de ce pays qui lui est cher.

Avec le tome II s’achève la transcription des écrits du colonel Ordioni relatifs à « la terrible péninsule » ; ils aident à comprendre les bouleversements en cours ou à venir tels l’extension du bolchévisme ou l’éclatement de la Yougoslavie ; on y voit aussi comment le colonel Ordioni en vient à prendre la défense des Bulgares, les ennemis d’hier, face aux exigences des Serbes. Le farouche guerrier a fait place au soldat-diplomate sensible aux réalités humaines, ferme, lucide et bienveillant dans des situations complexes et souvent dangereuses.

Retrouvez sur ce site « Un officier français dans les Balkans, tome I, Albanie et Macédoine, 1917-1925 »



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 1034990

Suivre la vie du site fr    ?

Tous droits réservés © 1997-2019 Albania
Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC
sur la ferme à SPIP de DnC développements sites et eCommerce